Histoire du pif

Le Pôle insertion formation (PIF) a été créé en 2007 avec le recrutement d’un premier chargé d’insertion professionnelle. Pendant toutes ces années, Le Pôle insertion formation a développé une expertise auprès des personnes vivant avec le VIH, puis auprès des malades chroniques et des personnes en situation de précarité. L’approche portée par le service se veut globale. Nous explorons l’ensemble des dimensions de la vie de la personne (sociale, psychologique, affective, discriminations et stigmatisations subies, parcours migratoire, ressources personnelles…). Cette expertise s’appuie sur une approche pluriprofessionnelle portée par les équipes de l’association.

Nous accompagnons les bénéficiaires des Maisons BASILIADE dans leur recherche de formation, d’emploi, dans l’aide à l’élaboration d’un projet professionnel, la constitution de leur dossier MDPH et leur apportons des conseils en lien avec le droit du travail et de la formation.

Quelques chiffres

En 2023, le PIF a accompagné 192 personnes au cours de 803 entretiens individuels. Ce sont 93 nouvelles personnes qui nous ont été orientées. Nos principaux orienteurs sont les différentes Maisons de BASILIADE puisqu’ils représentent 60,4 % de notre file active. 17,7 % des personnes viennent du réseau VIH (dont Dessine-Moi Un Mouton, des services sociaux hospitaliers, des médecins) et 17,2 % des personnes accompagnées ont été orientées par notre partenaire le Bus des Femmes.

Les personnes accompagnées sont principalement des femmes (69 %). Au sein de nos publics, nous recevons également des personnes transgenres (6,8 %). La moyenne d’âge de nos publics est d’un peu plus de 37 ans.

Notre public est plus jeune chaque année, cela s’explique notamment par l’accueil du public LGBT+ de l’Escale et des personnes orientées par le Bus des Femmes et l’association Dessine-Moi Un Mouton (DMUM). Toutefois, nous avons reçu deux personnes de 70 ans en 2023. La majorité de notre public est originaire d’Afrique subsaharienne (79,2 %).

Viennent ensuite des personnes venant d’Amérique du Sud et Caraïbes (6,2 %) et des français·es (5,2 %). Si notre action n’est pas sectorisée, nous constatons que le public est principalement parisien (79,2 %). 6,3 % des personnes viennent de Seine-Saint-Denis. À l’entrée dans l’accompagnement, les personnes vivent essentiellement dans des hébergements temporaires voire précaires (71,3 %), 21,4 % d’entre eux ont pu accéder à un logement social et 7,3 % à un logement privé. Nous accompagnons toujours majoritairement des personnes vivant avec une maladie chronique (56,8 %), dont 82 % sont des personnes vivant avec le VIH.

En 2023, 27 CDI ont été signés, 38 CDD, 51 CDDI (contrats dans des structures de l’insertion par l’activité économique), 34 entrées en formation ou diplômante et 14 entrées en formation de remise à niveau (linguistique, compétences de base) ont eu lieu.

 

 

Une équipe pluridisciplinaire au service des personnes accompagnées

L’équipe se compose d’un responsable de service ainsi que de trois chargées d’accompagnement socio-professionnel.

Nous avons pu bénéficier également d’un ancien directeur de la diversité, salarié chez Orange, en mécénat de compétences. Il avait pour mission d’animer des ateliers collectifs, des simulations d’entretien et nous apporter ses conseils en droit du travail.

Nous avons également accueilli 3 stagiaires en 2023 :

  • un stagiaire en informatique qui a pu installer notre parc informatique pour les permanences d’accès au numérique,
  • une stagiaire formatrice qui a conçu et animé des formations aux outils numérique et
  • une stagiaire conseillère en insertion professionnelle.

 

 

Chaque chargée d’accompagnement est référente de plusieurs dispositifs :

  • Une accompagne la MDF Ménilmontant, les personnes orientées par le Bus des Femmes et de DMUM ainsi que la Maison Chemin Vert ;
  • Une autre accompagne les publics de la Maison des F&Es Popincourt, l’Escale et la Maison Chemin Vert ;
  • Enfin, la 3e accompagne les publics de la Maison des F&Es Doudeauville, d’URACA et de la Maison Chemin Vert.

Travaillant de pair avec l’équipe des salariés, les personnes accompagnées peuvent compter sur six bénévoles pour animer des activités collectives : permanence d’accès au numérique, remise à niveau et cours de français.

 PARTENAIRES

Pour faciliter l’accès à l’emploi, nous pouvons compter sur un certain nombre de partenaires. Nous avons notamment des contacts privilégiés avec les SIAE (Emmaüs Défi, Boutique Bis, Secours Emploi, Humando, Dynam’o, B Nova, Crescendo,Marguerite…), ou encore l’entreprise SAMSIC sur l’insertion professionnelle des travailleurs handicapés.

Nous travaillons également avec les Bons profils, plateforme de l’inclusion, portée par le Groupe SOS, qui propose des contrats dans différents domaines d’activité. De même, nous avons proposé des présentations métiers à nos bénéficiaires afin de découvrir es secteurs d’activité, des métiers auxquels ils n’auraient pas forcément pensé : Printemps, Paris Habitat, Cheerz, RATP.

Pour l’accès aux formations linguistiques, nous pouvons orienter les personnes vers Solidarité Roquette qui se trouve également dans le 11e arrondissement parisien, vers le Réseau Eiffel qui permet d’évaluer le niveau des personnes et de les orienter vers les bons organismes. L’équipe du PIF participe à des forums emplois pour découvrir et nouer des liens avec de nouvelles entreprises.

 

 

L’accès et la formation au numérique sont un réel enjeu pour nous, notamment en raison de la dématérialisation des démarches, de la digitalisation de la recherche d’emploi et des métiers.

C’est pourquoi nous avons répondu à l’appel à candidatures d’Emmaüs Connect. Ces derniers proposent d’accompagner des associations à devenir relais numérique notamment par le partage de leur expertise, de leurs outils et la formation des acteurs.

De même, nous souhaitons recruter un service civique afin de nous aider à développer ce projet, à animer des permanences et des cours d’accès au numérique. Nous avons constaté auprès de nos bénéficiaires qu’il y a un réel besoin d’échanges entre pairs afin de partager ses expériences, ses inquiétudes, ses conseils. Pour ce faire, nous allons accueillir une stagiaire en 3e année de psychologie qui pourra coanimer avec l’équipe des groupes d’échange sur des thématiques coconstruites ensemble.

L’Union Européenne soutient le Pôle Insertion pour l’accompagnement vers l’insertion professionnelle des parisien·ne·s les plus éloigné·e·s de l’emploi dans le cadre du Programme national FSE + Emploi – Inclusion – Jeunesse – Compétences