Mot du Président

BASILIADE est née en 1993, au cœur de l’épidémie de VIH/Sida.

Même si ses actions se sont progressivement élargies à d’autres pathologies que le VIH/Sida, elle souhaite que ne soient jamais oubliées ses racines ainsi que la mémoire de ceux qui se sont battus, pour eux-mêmes et pour les autres, et qui sont aujourd’hui disparus mais dont l’œuvre leur survit.

Plus de vingt-cinq ans après, l’ensemble des acteurs de BASILIADE continue de mener le combat contre la maladie et contre toutes les formes de précarités, d’exclusion et de stigmatisations dont sont trop souvent victimes les personnes accueillies et, en particulier, celles qui n’ont pas les moyens physiques, psychiques, matériels ou sociaux de pouvoir conserver ou retrouver leur autonomie.

Pour faire face aux immenses défis de notre société moderne et à un environnement économique et social toujours plus difficile, notre association souhaite apporter sa contribution à la construction d’un monde meilleur en promouvant et développant un modèle d’accueil et d’accompagnement des personnes par le lien, le vivre ensemble, le respect et la reconnaissance de l’autre.

Le projet BASILIADE repose sur le principe de structures à taille humaine appelées « Maisons » au sein desquelles vivent et collaborent ensemble, personnes accueillies, bénévoles et professionnels et partenaires institutionnels.

A travers chacune de ses Maisons, BASILIADE souhaite promouvoir et développer la capacité d’agir (« empowerment ») de chaque personne accueillie, en vue d’un accès/retour durable à l’autonomie.

Pour ce faire, nous avons besoin de l’engagement de tous, donateurs, bénévoles, professionnels et partenaires institutionnels et financiers.

Didier ARTHAUD, fondateur