Histoire de BASILIADE

POURQUOI BASILIADE ?

BASILIADE tire son nom des « basiliades », maisons d’accueil pour les personnes les plus démunies, créées par Basile de Césarée au IVème siècle, et qui se sont développées dans la région de Cappadoce.

L’histoire de l’association:

BASILIADE est née d’une urgence. Celle du début des années 1990, au moment où de plus en plus de personnes mouraient du Sida, en France et dans le monde, dans des conditions souvent dramatiques.

Même si ses actions se sont progressivement élargies à d’autres pathologies que le VIH/Sida, elle souhaite que ne soient jamais oubliées ses racines ainsi que la mémoire de ceux qui se sont battus, pour eux-mêmes et pour les autres, et qui sont aujourd’hui disparus mais dont l’oeuvre leur survit.
Plus de vingt-cinq ans après, l’ensemble des acteurs de BASILIADE continue de mener le combat contre les maladies chroniques invalidantes, contre toutes les formes de précarités, d’exclusion et de stigmatisations dont sont trop souvent victimes les personnes accueillies et, en particulier, celles qui n’ont pas les moyens physiques, psychiques, matériels ou sociaux de pouvoir conserver ou retrouver leur autonomie.
Pour faire face aux immenses défis de notre société moderne et à un environnement économique et social toujours plus difficile, notre association souhaite apporter sa contribution à la construction d’un monde meilleur en promouvant et développant un modèle d’accueil et d’accompagnement des personnes par le lien, le vivre ensemble, le respect et la reconnaissance de l’autre.

1993

Création de l’association BASILIADE par 9 volontaires fondateurs afin d’accueillir les personnes les plus démunies par le VIH.

1994

Ouvertue de la première maison BASILIADE à rue Beautreillis, Paris 4ème.

1996

Ouvertue de la deuxième maison BASILIADE à Lyon, rue du Garet sur les mêmes principes que la maison de Paris.

2000

Ouverture de l’Atelier des Épinettes, pour proposer aux personnes accueillies un lieu d’expression artistique.

2001

Première participation au festival Solidays organisé par l’association Solidarité Sida

2005

BASILIADE Paris déménage au 12 rue Béranger, 3ème arrondissement.

2010

Ouverture d’un premier établissement ACT (14 places) à Lyon en mars puis à Paris (14 places) en septembre.

2014

Création d’AGS (Alliance pour un Gestion Solidaire) afin de mutualiser les fonctions supports pour associations membres.

2015

Intégration de l’association URACA au sein d’une 4ème Maison BASILIADE.

2016

L’ARS de l’Ain confie à BASILIADE l’ouverte d’appartements de coordination thérapeutique (ACT) à Bourg-en-Bresse, une 5ème maison BASILIADE est née.

2018

La maison historique de BASILIADE Béranger est devenue la Maison Béranger – Chemin Vert, suite au déménagement de l’équipe professionnelle au sein de la nouvelle Maison Chemin Vert (6 rue du Chemin Vert, Paris 11ème).

2020

Ouverture du centre d’hébergement d’urgence  » Maison des FE&es » au 18ème arrondissement pour accueillir des femmes sortant de maternité en situation de précarité.

En 1993, une poignée de militants, mus par l’énergie du désespoir de voir des personnes, souvent jeunes, souvent proches, mourir dans la rue du simple fait de leur maladie, le Sida, décidèrent de fonder l’association BASILIADE, destinée à accueillir les personnes les plus démunies face à la maladie.
La première Maison BASILIADE a ouvert ses portes à Paris en 1994, en plein coeur du Marais (rue Beautreillis, Paris 4ème). Pour répondre au développement de BASILIADE, cette maison historique a déménagé en 2005 au 12 rue Béranger (Paris 3ème) et est devenue la Maison BASILIADE Béranger.
En 1996 une deuxième Maison BASILIADE a ouvert ses portes à Lyon, sur les mêmes principes que la maison créée à Paris.
En 2000, BASILIADE a intégré l’Atelier des Épinettes, une association créée par un ancien volontaire qui propose aux personnes accueillies un lieu d’expression artistique. Il constitue la troisième Maison BASILIADE.

En 2002, BASILIADE a ouvert un dispositif d’urgence à Paris, résidence Albin Peryron, avant de créer un pôle insertion en 2007, et puis un premier établissment ACT (14 places) à Lyon en mars 2010 puis à Paris (14 places) en septembre.

En 2014, l’association AGS (Alliance pour une Gestion Solidaire) est crée en partenariat avec l’association Sol en Si, afin de mutualiser les fonctions supports (compptaiblité, RH, Logisitque…)

En 2015, suite aux difficultés rencontrées par l’association URACA, créée en 1985, BASILIADE a proposé à l’équipe d’URACA d’intégrer leurs actions au sein d’une
quatrième Maison BASILIADE.

En 2016, l’ARS de l’Ain a confié à BASILIADE l’ouverture d’appartements de coordination thérapeutique (ACT) à Bourg-en-Bresse, une cinquième Maison
BASILIADE est née. En 2019, cette Maison s’est enrichie d’un dispositif de lits halte soins santé (LHSS).
En 2018, la maison historique de BASILIADE Béranger est devenue la Maison Béranger – Chemin Vert, suite au déménagement de l’équipe professionnelle au sein de la nouvelle Maison Chemin Vert (6 rue du Chemin Vert, Paris 11ème).

En 2019, BASILIADE a ouvert un premier dispositifs LHSS (Lits Halte Soins Santé) à Bourg-en-Bresse, en plus du dispositif ACT déjà existant.

En 2020, BASILIADE a ouvert la première Maison des F&ES (pour Femmes & Enfants) dans le 18ème arrondissement de Paris, destinée à accueillir des mamans sortant de maternité et à la rue. Une Deuxième Maison des F&ES a ouvert dès le mois de septembre 2020, toujours dans le 18ème arrondissement, et une troisième est en cours d’ouverture dans le 2ème arrondissement de Paris.

En 2020, BASILIADE a ouvert un premier appartement de collocation expérimental pour personnes LGBT seniors dans le 9ème arrondissement de Paris, pour le compte de l’association GreyPride

Toujours en 2020, BASILIADE a ouvert un premier appartement de collocation expérimental pour jeunes LGBTQI+ en situation d’errance dans le 2ème arrondissement.

La lutte contre le Sida est à l’origine de la création de BASILIADE. Puis, au fil des années, les Maisons BASILIADE se sont ouvertes à d’autres pathologies chroniques touchant des personnes en situation de pauvreté et de précarité. Une diversité plus importante de profils et de parcours de vies des personnes pousse désormais les portes de nos Maisons.
En effet, depuis en l’espace de près de trois décennies, BASILIADE s’est adaptée à un environnement en profonde mutation, tout en conservant son modèle et son esprit initial :

  • L’arrivée des trithérapies en 1996 et l’inégalité d’accès aux soins et à une prise en charge adaptée au niveau international a profondément modifié les enjeux de la lutte contre le Sida.
  • La paupérisation d’une partie de la population et un environnement économique et social de plus en plus violents et intolérants rendent la vie quotidienne des personnes toujours plus difficile et plus complexe ; elles sont plus nombreuses à être en marge de notre société.
  • Les évolutions législatives et les politiques de santé ainsi que la diminution des interventions publiques ont un impact direct sur la place nécessaire et le rôle important des associations et des acteurs de la solidarité et de la santé.
  • Les grands mouvements de migrations découvrent une société qui a tendance à se replier sur elle-même et à se protéger des personnes qui arrivent, en instaurant des ségrégations et des exclusions. Ils bouleversent les habitudes sociales et les pratiques. Les profils des personnes accueillies changent et des enjeux des accueils et des accompagnements se modifient.
  • La parole décomplexée de tous les populismes et extrémismes de tous bords altère en profondeur les valeurs de solidarité, de liberté, de fraternité et d’égalité.