Ouverture Maison des FEES

En mars dernier, suite à la qualification de la Covid-19 de pandémie par l’Organisation Mondiale de la Santé, alors que les structures prennent des mesures drastiques pour limiter au mieux la propagation de ce virus, au risque de passer en second plan l’aspect économique. Les conséquences n’ont pas tardé à se faire sentir.

S’il y a bien un secteur qui en pâtit, c’est bel et bien le domaine social. Avec une hausse accrue des personnes en situation de grande précarité, l’urgence est là ! Partageant cette réalité alarmante, l’association a retroussé ses manches ! À l’issue d’un travail acharné en partenariat avec la Direction Régionale Interdépartementale de l’Hébergement et du Logement (DRIHL), la première Maison des F&ES est née, le 25 juin 2020.

Situé dans le XVIIIe arrondissement de Paris, à quelques pas du métro Marx Dormoy, dans la rue Doudeauville, “Rooms and Dreams”, un hôtel 3 étoiles, a accepté de nous confier ses rênes au moment où la crise ne faisait qu’accroître les conditions de vie plus que discutables, des femmes sans-abri avec enfants. Le projet à l’initiative de l’association BASILIADE est alors une aubaine pour 36 femmes, avec pour certaines des nouveaux nés dans les bras.

L’objectif premier, respectant l’identité même de la Maison, est d’offrir un accueil chaleureux à ces femmes et ces enfants sans domicile, sans ressources et confrontés à des problèmes de précarités sociales et sanitaires extrêmes, afin qu’ils retrouvent une certaine joie de vivre et l’espoir d’un avenir meilleur.

Sans compter l’aide incommensurable de l’équipe BASILIADE, qui a mis au profit de ce projet, son professionnalisme et sa bienveillance incontestée, en endossant parfois bien plus que nécessaire. On peut dire que l’aboutissement de ce projet est en grande partie grâce à eux !

Un merveilleux réseau de partenaires décisifs s’est aussi mis en place : avec URACA et sa connaissance si précieuse de la culture africaine ; Dessine-moi-un Mouton et son savoir-faire sur tous les sujets de périnatalité, de parentalité et de parcours migratoires psychotraumatiques ; les médecins de la Maison Chemin Vert. Sans oublier, bien sûr nos partenaires financiers que sont la DRIHL qui a manifesté son soutien en acceptant immédiatement de financer ce projet, ainsi que la Mairie de Paris, fidèle parmi les fidèles de toutes les actions de BASILIADE à Paris.

Cette opération a aussi eu un aspect bénéfique pour Rooms and Dreams, en offrant un second souffle à l’établissement hôtelier, qui était sur le point de fermer ses portes. Il a fallu à peine quelques semaines à l’association BASILIADE pour répéter le schéma vainqueur du premier confinement : une deuxième Maison des F&ES a ouvert ses portes, avec le même enthousiasme et la volonté de tous, cette fois-ci pour accueillir des familles et leur offrir un havre de paix à quelques semaines des fêtes de fin d’année. En ces temps difficiles, tant sur le plan sanitaire qu’économique (la moitié du marché hôtelier parisien est à l’arrêt voir même sur le point de périr), la formule que nous venons d’inaugurer ne serait-elle pas un bon compromis?

Chacun d’entre nous s’accorde à dire que ces initiatives profitent à tous, y compris sur le plan humanitaire. Nous répandrons autant de fois que possible, cet élan de solidarité auprès des hommes et des femmes qui en ont le plus besoin. .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *